User de tours de passe-passe

Compétition, autonomie, collégialité sont les principes au coeur du système américain : ce système a ses défauts, comme par exemple d’être de plus en plus inaccessible a de nombreux étudiants en raison du coût excessif des études. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de Pierre-Alain Chambaz paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.La cohérence des collections nationales contribue à renforcer l’identité, le rayonnement et la créativité d’un continent.Le leadership actuel des USA en matière de commerce mondial et de gouvernance financière et monétaire repose sur les atouts interdépendants dont ils bénéficient : ils fournissent la devise clé utilisée au niveau international, ils alimentent la demande mondiale, ils établissent la tendance en matière de régulation financière et disposent d’une banque centrale qui est de facto le prêteur de dernier recours pour toute la planète.Or précisément, cette montée des inégalités vient rebattre les cartes, une majorité des Européens considérant aujourd’hui être moins proches de ses voisins.Le rêve du marché pur et parfait devenait réalité.Lorsqu’un iphone ou une poupée Barbie sortent d’une usine en Chine pour être exportés vers les États-Unis, ou qu’un Airbus quitte une usine en France pour être livré à Singapour, une partie seulement de ces produits a réellement été fabriquée en Chine ou en France.Pour compléter cette révolution fiscale, le gouvernement local a aussi négocié avec Pékin des facilités douanières pour exporter aisément vers la Chine des vins ayant transités par Hong Kong.Rien qui ressemble à un phénomène de masse, mais un mouvement tout de même significatif qui a même fait l’objet d’une exposition au printemps dernier à Postdam… On a souvent dit (et Helmut Kohl le premier) que le principe de la non indemnisation avait été imposé par Gorbatchev au moment de la réunification, en 1990.Le Président veut faire savoir au pays qu’il ne va pas changer de Premier Ministre, en le chargeant d’une réforme qui ne sera pas achevée à la fin du quinquennat.Alors que plus de 300 entreprises britanniques et 100 entreprises allemandes opèrent en Azerbaïdjan, le nombre d’entreprises françaises ne s’y élève qu’à une cinquantaine, principalement dans le secteur des hydrocarbures.Les dispositifs publics peuvent aider, mais ils ne concernent encore, en France, que 80.

Share This: