Une politique monétaire unique pour des pays non homogènes

Si les mauvais actifs qu’ils rejettent – par exemple, les subprimes qui ont entraîné la crise financière de 2008 – sont créés de toute façon, et imposés à des investisseurs moins éclairés, les financiers ne contribuent pas plus à la société que le seigneur qui installe une chaîne en travers d’une rivière.Dans le même temps, plusieurs pans significatifs du système international souffrent d’un manque de financement nécessaire à l’accomplissement de progrès tangibles dans un certain nombre de domaines critiques – difficulté vouée à s’empirer à mesure du renforcement des besoins et des attentes d’une population mondiale toujours plus nombreuse.Le grand public a pleinement accompagné la révolution du « Cloud Computing ».Or cette confiance ne s’impose pas mais elle s’acquière.Après le cours, c’est tout naturellement qu’on fait ses courses sur place pour refaire chez soi le plat qu’on vient de réaliser…Finalement, nous passons de l’ère du démonstrateur au bagout éprouvé qui arrive à vous « fourguer » son produit dont vous ne savez pas vous servir une fois rentré à la maison à celle du coach qui vous accompagne et vous rassure.Ce dernier identifierait les missions les plus lucratives et facturerait celles-ci au consommateur au prix du marché.A peine plus d’un tiers seulement sait qu’il est possible de régler ses achats sur Internet ou en boutique directement via son smartphone.Les accords régionaux se sont multipliés depuis le début du cycle et des initiatives d’une envergure nouvelle se font jour et se concurrencent.Les effectifs de personnel qualifié nécessaires à l’industrie sont décimés.Comment et pourquoi s’en émouvoir – ou tout simplement s’en étonner ? – quand le gouvernement hollandais adopte des mesures d’économies et d’augmentations d’impôts se montant à 6.Combien d’entre nous ont arrêté un traitement en cours de route car ils se sentaient mieux ?Premier point : la France a connu une des périodes les plus prospères de son histoire entre 1871 et 1914, période où elle avait un des régimes parlementaires les plus instables du monde.Critique intellectualisanteLa différence est cependant de taille avec la tradition francophobe des tabloïds anglais.Dommage de voir dans ce principe d’égalité une perception stéréotypée supposée par le genre. Il n’y a pas de meilleur moyen aujourd’hui pour faire revenir ses clients et en attirer de nouveaux », conclut Victor Sossou.L’expression est dans toutes les bouches depuis que les Français expriment leur « ras-le-bol fiscal » à cor et à cri, sondage après sondage.

Share This: