Un grand soir fiscal est-il possible ?

Alléger le back office Henry Ford et le secteur automobile l’ont mis en évidence.Or, si la Chine tousse, les autres pays émergents seront grippés, notamment les pays exportateurs de matières premières (Brésil et Russie, notamment).Depuis juin, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Les capitaux de la Chine ou des États du Golfe contrôleront les principales institutions financières de l’Occident ainsi que les entreprises industrielles qui comptent. Il s’agit de l’allocation universelle, ou revenu de base, sur laquelle les Suisses doivent bientôt se prononcer par votation.L’interaction et le conseil sont aussi importants que la personnalisation des offres.Il s’agit maintenant, au-delà du rapport de force primitif, d’inventer un nouveau modèle de gouvernance info-communicationnel fondé sur le collectif, le partage et le projet.Car même si l’ouverture à la concurrence peut être bénéfique à l’investissement et l’emploi, nombre de pays s’interrogent sur le modèle à adopter.Et que l’Allemagne fut longtemps le plus farouche partisan, en Europe de l’absolutisme.Peut- être l’écotaxe poids-lourds revêtira- t-elle la valeur d’un tournant.Ce n’est pas négligeable, d’autant que 5 milliards sur quatre ans iront dans les infrastructures.

Share This: