Restaurer l’influence du droit continental

Les vertus de l’approche multilatérale sont pourtant largement reconnues, en théorie tout du moins.Or, nous n’avons plus vraiment le choix et face à l’omni-connexion, il faut armer tous les citoyens d’une connaissance des outils numériques.En effet – deuxième question – les mouvements de yo-yo budgétaire et les interventions massives des banques centrales n’ont pas permis aux banques de la zone euro de se remettre en état de marche : le financement bancaire de l’économie réelle est chamboulé, pour ne pas dire moribond.On peut dans la Constitution, pour qu’il n’y ait pas d’abus, écrire que la Banque Centrale imprimera chaque année des billets selon la règle suivante : la masse de billets en circulation doit être augmentée du montant de la croissance moyenne depuis cinq ans.Le pouvoir chinois a entamé un virage très périlleux en affichant sa préférence pour la qualité plutôt que pour la quantité en matière de croissance.La troisième étape consiste à créer des habitudes mentales, comme par exemple la bienveillance, permettant une conscience sociale plus élargie.Cela a semblé nécessaire dans un contexte de déficits chroniques et de SURENDETTEMENT.Le dumping salarial allemand s’est donc réalisé aux frais du reste de l’Europe.D’aucuns diront qu’il s’agit uniquement d’un coup politique.Les technologies Big Data viennent d’autant plus renforcer cette évolution et constituent une rupture dans l’approche stratégique du e-commerce.La dette elle-même est assimilable à une sorte de patate chaude que tout le monde tente de se refiler dans un « jeu de chaises musicales avant que la musique ne s’arrête », selon Keynes. Ainsi la position de l’optimiste définie par Christian Navlet ne consiste pas à penser que tout est bien mais à accepter la réalité telle qu’elle est pour l’améliorer dans une action collective.Aujourd’hui la déflation menace la zone euro.

Share This: