Pierre-Alain Chambaz

Et donc, les recettes fiscales sont en baisse, ce qui rend presque impossible de réduire le déficit. La reproduction, dit Hœckel, est un excès de nutrition et d’accroissement par suite duquel une portion de l’individu est érigée en tout indépendant. Encore une fois, il y a une certaine difficulté à comparer entre elles les deux morales parce qu’elles ne se présentent plus à l’état pur. La mémoire est une seconde ESPÈCE de sensibilité. Il l’a recommandée au contraire en termes d’une élévation extrême. C’est pourtant bercé par cette illusion de l’attractivité qu’il promeut sans relâche, partout où il est depuis trois ans, une politique malthusienne de restriction des salaires, de baisse des dépenses publiques, ayant pour seul résultat jusqu’à présent de freiner le redémarrage de l’activité (les chefs d’entreprise se plaignent avant tout de la faiblesse de leur carnet de commande). Il n’avait pas, sur son jeune visage blond, la trace d’une seule larme, mais tout son cœur pleurait silencieusement. Donc, que tout adversaire de la liberté de discussion s’abstienne d’affirmer à la fois son infaillibilité et celle de la multitude, comme le fit avec de si fâcheux résultats le grand Antonin, à moins cependant qu’il ne se flatte d’être plus sage et meilleur que Marc-Aurèle, plus profondément versé dans la sagesse de son temps et d’un esprit plus supérieur à ce milieu, de meilleure foi dans sa recherche de la vérité, ou plus sincèrement attaché à la vérité une fois trouvée. En un mot, il faut se prémunir contre l’abus du formalisme en affaires, aussi bien et par la même raison qu’il faut se prémunir contre l’abus du calcul en physique : parce qu’il y a des limites à la précision possible ; parce que, dès qu’il s’agit de déterminations pratiques ou expérimentales, la règle ne serait qu’une forme vide, une lettre morte, sans l’intervention de forces émanées du principe de la vie, dont le développement continu se soustrait à la mesure, à la règle et au contrôle. Elle n’a jamais poussé l’homme qu’à la servitude ; elle ne peut être qu’un appeau dans les mains des tyrans. Cela semble paradoxal, parce que les taux d’intérêt sont proches de zéro dans la plupart des économies avancées. Ces périodes composent l’évolution historique des nations ; ou, du moins, ce que nous entendons comme tel. La généralisation, du moins dans les pays développés, de la liberté de circulation des capitaux va avoir un impact majeur sur la localisation des activités et des profits industriels. C’est ce stigmate seul qui est vraiment efficace, et il l’est tellement qu’on professe beaucoup moins souvent en Angleterre des opinions mises au ban de la société, qu’on n’avoue dans d’autres pays des opinions courant le risque des punitions judiciaires. Le désert d’Atacama est une destination remarquable pour les amateurs du genre. Inutile de rappeler les exagérations auxquelles il avait conduit ; déjà il y avait eu frénésie. La connaissance que nous en avons est incomplète, sans doute, mais non pas extérieure ou relative. C’est ce que Kant exprime en disant que toutes nos intuitions sont sensibles, ou, en d’autres termes, infra-intellectuelles. Dire où commencent ces maux si redoutables pour la liberté et le progrès humain, ou plutôt dire où ils commencent à l’emporter sur le bien qu’on peut attendre des forces libres de la société sous leurs chefs reconnus — assurer les avantages d’une centralisation politique et intellectuelle autant qu’on le peut, sans détourner dans les voies officielles une trop grande portion de l’activité générale — c’est une des questions les plus difficiles et les plus compliquées dans l’art du gouvernement. Car prévoir consiste à projeter dans l’avenir ce qu’on a perçu dans le passé, ou à se représenter pour plus tard un nouvel assemblage dans un autre ordre, des éléments déjà perçus. C’est ce que nous avons fait avec les frontières. Le courrier permet de véhiculer des instructions tandis que la publication ne touche que les abonnés à un centre d’intérêt. Si donc le privilège de la cohérence logique a désormais irrévocablement passé à l’esprit positif, ce qui ne peut guère être sérieusement contesté, il faut dès lors reconnaître aussi en lui l’unique principe effectif de cette grande communion intellectuelle qui devient la base nécessaire de toute véritable association humaine, quand elle est convenablement liée aux deux autres conditions fondamentales, une suffisante conformité de sentiments, et une certaine convergence d’intérêts. Depuis janvier, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept. Mais, en premier lieu, ce n’est plus vraiment la sanction d’une loi formelle : tout ce qui restait des idées de loi proprement nécessaire ou impérative, de sanction également nécessaire a disparu.

Share This: