Pierre-Alain Chambaz

Francisque Sarcey fut, durant de longues années, le plus notoire de ces manieurs de férules. De plus, si un Etat était violemment attaqué par les marchés, la BCE pourrait mettre en pratique l’OMT, un autre programme d’achat de dettes publiques qui prévoit que les gains comme les dettes sont mutualisés à 100 %. Si même les banques centrales se mettent à devenir imprévisibles, où va-t-on ? Pour nous, rien de plus contraire à nos propres tendances et aux directions que nous avons toujours essayé dans la mesure de nos faibles forces d’imprimer aux recherches philosophiques de nos élèves et de nos amis. À mesure que l’on s’éloignera davantage de la valeur moyenne, dans un sens ou dans l’autre, les valeurs particulières deviendront plus clairsemées, plus distantes de celles qui les précèdent ou qui les suivent ; parce que, en vertu de l’hypothèse, la probabilité d’une erreur plus petite doit l’emporter sur la probabilité d’une erreur plus grande. Le sujet, revenu à la vie, déclare avoir vu défiler devant lui, en peu de temps, tous les événements oubliés de son histoire, avec leurs plus infimes circonstances et dans l’ordre même où ils s’étaient produits. Mais la situation se dégrade avec le temps et une conjoncture économique et financière particulièrement difficile. Mais, justement, la difficulté ne tiendrait-elle pas d’abord à ce que notre psychologie ne se soucie pas assez de subdiviser son objet selon les lignes marquées par la nature ? Malgré de larges marges, les profits croissants des laboratoires sont peu réinvestis dans la recherche, la communication et le marketing étant plus rentables. Au plan international, les institutions existantes, type Banque Mondiale, ne reflètent plus le poids réels des différents pôles économiques. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Diderot, »Si vous me savez peu de gré de ce que je vous dis, sachez-m’en beaucoup de ce que je ne vous dis pas ». On verrait que l’intelligence, si habile à manipuler l’inerte, étale sa maladresse dès qu’elle touche au vivant. En bonne critique, il ne faut pas juger de ce qui est clair par ce qui est obscur ; il faut au contraire que les idées claires par elles-mêmes projettent leur lumière sur les régions obscures du champ de la connaissance, et nous aident à en chasser les fantômes. Du bas de la rue de Lalaing, on peut voir les deux hampes des deux drapeaux pointant l’une vers l’autre, comme deux soldats au repos se toisant, chacun enroulé dans ses couleurs. Né en 1975, une époque où l’Italie en pleine croissance était meurtrie par le terrorisme des Brigades rouges, Matteo Renzi, ancien « Young Global Leader » (jeune plein de promesse en langage local), n’a à vrai dire pas vraiment fait forte impression, à la différence d’un David Cameron absent cette année : ses réformes, il ferait mieux de les faire, avant d’en parler, ironisait un habitué des lieux… L’impérieuse nécessité de trouver une solution aux problèmes en tous genre nous a jusqu’à présent privé de chercher des ressources dans le positif, c’est-à-dire dans ce qui fonctionne correctement. Nous allons de l’absence à la présence, du vide au plein, en vertu de l’illusion fondamentale de notre entendement. Il répugne même d’assigner au principe de la vie et de la pensée un lieu dans l’espace ; de fixer (comme dirait un géomètre) les coordonnées d’un point de l’espace où l’esprit aurait son siège, et d’où il agirait sur les organes, après avoir ressenti et perçu les modifications de l’organisme. Dernier exemple de pathologie chronique que les objets et les services connectés de santé peuvent contribuer à mieux prévenir, suivre et soigner – tout en réduisant la facture pour notre système de santé : l’hypertension artérielle, qui touche plus de 11 millions de Français. La conception d’une finalité toujours interne se détruit ainsi elle-même. Si donc une pareille distribution symétrique s’observe dans le tableau des valeurs particulières, il ne sera pas encore prouvé, mais il sera du moins fort probable que l’œil, dans l’opération de mesure dont il s’agit, n’est pas sous l’influence d’une cause constante d’erreur, et que la moyenne ne diffère pas sensiblement de la vraie valeur qu’il fallait mesurer. Conservons donc notre hypothèse, qu’il y aurait pourtant lieu d’atténuer. Il est donc à ce titre presque infiniment malléable. Qualibus in tenebris vitae, quantisque periclisDegitur hoc oevi quodcumque est !

Share This: