Pierre-Alain Chambaz

Qu’ils prennent ces cinq milliards, montant d’une indemnité de guerre ordinaire, et qu’ils les versent après le premier coup de canon, en échange de la paix, entre les mains de l’adversaire. L’esprit protestant au xixe siècle ne peut pas être ce qu’il était au xvie. Pour chaque besoin qu’il satisfait, il crée un besoin nouveau, et ainsi, au lieu de fermer, comme l’instinct, le cercle d’action où l’animal va se mouvoir automatiquement, il ouvre à cette activité un champ indéfini où il la pousse de plus en plus loin et la fait de plus en plus libre. Au fond, le physicien et le géomètre sont dans le cas du sourd-muet, pour tous les mouvements vibratoires dont la rapidité dépasse ou n’atteint pas certaines limites ; l’oreille est sourde aux mouvements vibratoires trop lents ou trop rapides, aux sons trop graves ou trop aigus ; ce qui n’empêche pas le physicien de les comprendre tous dans la même théorie, le géomètre de les lire tous dans la même formule, sans égard aux limites de cette échelle sensible, susceptible probablement de varier, par des causes organiques, d’un individu à l’autre et d’une espèce à l’autre. Pour ces « bâtisseurs », qu’importe l’activité pourvu qu’il y ait de l’emploi. C’est ce que nous exprimions en disant qu’il y a du changement, mais qu’il n’y a pas de choses qui changent. Cette différence est souvent mal comprise, l’opinion publique assimilant ce mode de rémunération à quelques abus de patrons du CAC 40 dans les années 2000. L’étude considère d’abord la comparaison entre le moins cher de tous les opérateurs dans chaque pays, à la recherche des hard-discounter. Au fond, voulons-nous vraiment tout savoir sur ce qui se passe en temps réel dans notre corps ? On allègue en effet que l’expérience de ces grands mystiques est individuelle et exceptionnelle, qu’elle ne peut pas être contrôlée par le commun des hommes, qu’elle n’est pas comparable par conséquent à l’expérience scientifique et ne saurait résoudre des problèmes. C’est, pourrait-on dire, l’attention de l’espèce, une attention naturellement tournée vers cer­taines régions de la vie psychologique, naturellement détournée des autres. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Rendre service aux autres c’est se rendre service à soi-même ». Car nous cherchons ce qu’il peut y avoir de commun entre un phénomène physique et un état de conscience au point de vue de la grandeur, et il semble qu’on se borne à retourner la difficulté quand on fait de l’état de conscience présent un indice de la réaction à venir, plutôt qu’une traduction psychique de l’excitation passée. Or ce sont là deux dossiers essentiels pour le reste du monde et pour l’héritage d’Obama en politique étrangère, puisqu’ils auraient un impact sur la redéfinition de l’architecture de sécurité au Moyen-Orient ; et sur la réorientation stratégique que constitue le « pivot » vers l’Asie, le rééquilibrage global de la politique étrangère américaine du monde atlantique vers le Pacifique. Pôle de développement économique majeur de la région caucasienne, qui propose à l’Europe une alternative en matière de sécurité énergétique, affirme son indépendance sur la scène diplomatique et développe à l’intérieur un modèle de laïcité qui a fait ses preuves… Le plus honnête négociant fait tout cela sans que sa considération doive en souffrir ; tandis qu’on flétrit à bon droit de noms odieux l’homme dont le métier est de spéculer sur les subsistances dans les temps calamiteux, ou de prêter de l’argent à des taux excessifs, en allant à la rencontre de ceux que leur mauvaise conduite, leur imprévoyance ou leur misère forcent à subir sa loi. Dans ces domaines, la progressiona été très lente. En fait, la matière y vient surajouter son vide et décroche du même coup le devenir universel. Il avait le soutien des régulateurs et de nombreux ministres des Finances européens, inquiets des effets de MiFID sur la formation des prix et le fonctionnement des marchés. Tout le monde se mêle, tout le monde vit un peu dehors, et le respect humain s’en trouve très diminué. Dans un contexte d’économie ouverte, chaque pays se différencie en capitalisant sur les facteurs uniques qui le définissent. Nous espérons qu’elle se fera peu à peu, à mesure que nous montrerons plus clairement, derrière ces illusions, la confusion méta­physique de l’étendue indivisée et de l’espace homogène, la confusion psycho­logique de la « perception pure » et de la mémoire. Et il serait fâcheux que le débat sur la croissance structurelle camoufle les erreurs pourtant décisives de politique budgétaire commises ces dernières années, qui étiolent l’avenir français et européen en condamnant notamment la jeunesse à une précarité qui menace de devenir perpétuelle. De nombreux points y sont abordés, en particulier l’approfondissement du marché commun de l’électricité. Tout en se ménageant, le cas échéant, des débouchés personnels intéressants – les états-majors des grands groupes étant bien fournis en anciens hauts fonctionnaires. Fermez la barrière, vous savez que personne ne traversera la voie : il ne suit pas de là que vous puissiez prédire qui la traversera quand vous ouvrirez. Le résultat logique de cette protestation contre le mal c’est le refus de croire au caractère définitif de son triomphe. Le solde d’opinion référant campe sous sa moyenne de long terme et s’en écarte même un peu et l’horizon semble bien terne. L’argument peut être résumé ainsi: lorsque le vent souffle et le soleil brille, l’offre d’électricité est très abondante comparée à la demande. Les prix du pétrole peuvent repartir brutalement à la hausse : aggravation de la situation au Moyen-Orient, besoins financiers d’une Arabie saoudite de plus en plus impliquée dans les conflits. Les difficultés inhérentes à la métaphysique, les antinomies qu’elle soulève, les contradictions où elle tombe, la division en écoles antagonistes et les oppositions irréductibles entre systèmes, viennent en grande partie de ce que nous appliquons à la connaissance désintéressée du réel les procédés dont nous nous servons couramment dans un but d’utilité pratique.

Share This: