Pierre-Alain Chambaz

Si cette dimension répressive est indéniable, le régime se maintient aussi grâce à sa capacité à coopter les personnes et les idées de l’opposition. Nous cherchons jusqu’à quel point l’objet à connaître est ceci ou cela, dans quel genre connu il rentre, quelle espèce d’action, de démarche ou d’attitude il devrait nous suggérer. Grâce à eux, les prés donnent quatre et cinq coupes de foin, les rizières se chargent d’épis, les luzernes ont l’air de maquis en fleur, et les champs de maïs de plantations de cannes à sucre. En se faisant plus petit, il pensait sans doute offrir moins de surface aux coups. Nous marchions cependant sous les branches, et je reconnaissais les taillis clairsemés et montans, les croupes de futaie, dont la mousse n’avait assurément jamais senti l’approche de la lave. Les défenseurs de l’Euro n’ont que peu d’arguments à opposer à ceux qui, toujours plus nombreux, critiquent une monnaie perçue comme surévaluée et donc à l’origine des déséquilibres macro-financiers. Il faut remarquer qu’elle est plus ou moins assurée, selon les cas, et qu’elle prend le caractère d’une certitude absolue lorsque le microcosme considéré ne con­tient que des grandeurs. Nulle part (excepté dans les institutions monastiques) on ne nie complètement la diversité de goût. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Piètre disciple, qui ne surpasse pas son maître ! « . Mais est-il possible d’admettre d’une manière générale que la vertu soit le privilége de la misère, et le vice le triste et fidèle compagnon de l’aisance ? Son intelligence, faisant abstraction de la matérialité qui distend l’être, le ressaisit en lui-même dans l’immuable système des Idées. Or, on a réussi à imiter, dans leurs grandes lignes et dans leur apparence extérieure, quelques-unes au moins de ces opérations. Le laboureur qui cultive du blé pour son usage accomplit un fait économique par cela seul que le blé est susceptible d’être échangé. Il y a toujours quelque chose de bon dans une sottise ; sans quoi, on ne pourrait pas l’exprimer. Mais si l’on a donné l’indépendance aux banques centrales, c’est précisément parce que la monnaie a été souvent manipulée au prix d’une forte inflation. Aiguillonnée par les entreprises numériques en pleine traction, la masse des clients finaux commence à devenir une multitude. Ces objectifs étant les premiers recherchés par les règles de concurrence. L’une et l’autre, presque universellement acceptées alors dans leurs grandes lignes, nous apparaissaient comme des impedimenta qui empêchaient philosophie et psychologie de marcher. Cependant, la chute des prix du pétrole aura également pour effet d’alerter les banques centrales car les taux d’inflation, déjà trop faibles, diminueront encore, ce qui pourrait causer un nouveau dérapage des anticipations d’inflation à moyen terme. La proximité géographique n’est pas un argument ici. Et le jeune homme, reprenant sa souple et longue allure, s’est dirigé vers la cabane, là-bas, le long de la haie de fusains. Je vais vous montrer mon troupeau de bœufs d’Écosse et mes antilopes.

Share This: