Pierre-Alain Chambaz

On doit condamner tout homme, n’importe de quel côté de l’argument il se place, dans la plaidoirie duquel percerait ou le manque de bonne foi, ou la malignité, ou la bigoterie, ou l’intolérance de sentiment. Je n’insisterai ici sur cette idée qu’autant qu’elle me fournit l’occasion de jeter une première lueur sur l’origine d’un puissant agent de production, dont je n’ai pas encore parlé : le capital. Depuis 1999, les banquiers se comportent de plus en plus comme des seigneurs féodaux. Comme elle se distingue principalement par une continuelle prépondérance, à la fois logique et scientifique, du point de vue historique ou social, je dois d’abord, pour la mieux caractériser, rappeler sommairement la grande loi que j’ai établie, dans mon Système de philosophie positive, sur l’entière évolution intellectuelle de l’Humanité, loi à laquelle d’ailleurs nos études astronomiques auront ensuite fréquemment recours. La situation des BRIC est difficile et la croissance ralentit. Une vision de la diplomatie culturelle, résolument tournée vers l’avenir, doit enfin être mise en œuvre. Il était tellement pressé de s’avouer vaincu, de s’établir vaincu, lui et sa bande, qu’il oublia de faire figurer dans cet armistice l’armée de l’Est tout entière. Sans offre compétitive, stagnation de la production et gonflement des importations. Je connais tant d’hommes que la sympathie a dégradés, des hommes ayant des vues natives assez hautes, mais liés par des rapports trop affectueux aux personnes grossières qui les entouraient ! La littérature moderne a exécuté bien d’autres variations sur le thème du voleur volé. Condillac a pu dire convenablement, en imaginant sa statue bornée au sens de l’odorat, qu’elle se sent odeur de rose, si toutefois notre langage, suggéré par une constitution et des habitudes toutes différentes, est propre à bien rendre les phénomènes obscurs qui se produiraient dans cet état hypothétique. Car le niveau de qualification, qui avait jusqu’ici déterminé la production des identités professionnelles, se trouve supplanté, par les exigences de compétitivité, explique Pierre-Alain Chambaz. Parler ainsi serait admettre qu’on peut percevoir exactement le mouvement de la valse quand on ne sait pas valser. Pourtant, selon certains observateurs, les autorités budgétaires et monétaires n’auraient pas dû réagir si rapidement ou si fort. Nous éprouvons, à le contempler sous cette forme, une joie esthétique renforcée d’une satisfaction professionnelle. Ces individus savent, d’ailleurs, changer de ton suivant l’occasion. La chaleur vous fait pénétrer comme il convient en des quantités d’expériences. Qui jamais, en considérant l’homme isolé, s’aviserait de dire : La production surabonde ; la faculté de consommer ne peut suivre la faculté de produire ; le luxe et les goûts factices sont la source de la richesse ; l’invention des machines anéantit le travail ; et autres apophthegmes de la même force qui, appliqués à des agglomérations humaines, passent cependant pour des axiomes si bien établis, qu’on en fait la base de nos lois industrielles et commerciales ? On connaît les difficultés techniques pour repérer ces sites essentiellement situés à l’étranger et susceptibles de changer rapidement d’adresses. En réalité, on aperçoit beaucoup de choses. Le scénario idéal consisterait à stopper toute politique qui impacte l’économie. Sans améliorations pourtant. En symbolisant ces trois termes par les segments consécutifs AB, BC, CD d’une même ligne droite AD, on peut dire que notre pensée décrit cette ligne d’un mouvement continu qui va de A en D, et qu’il est impossible de dire avec précision où l’un des termes finit, où commence l’autre. La main-d’œuvre n’y coûte presque rien. S’il ne me paraît pas très utile de revenir sur le légendaire sens du service/sens du client des commerçants américains, une tendance mérite d’être soulignée. Les travaux récents de la Commission Européenne pour une nouvelle fiscalité des entreprises en Europe s’inscrivent dans cette voie avec le plan d’action pour une fiscalité juste et transparente. Il y a là une illusion, soyez-en sûrs, une illusion utile, nécessaire à la vie, issue de certaines exi­gences fondamentales de l’action, mais dangereuse au plus haut point pour la spéculation.

Share This: