Pictet : Comment s’assurer que ces sommes profiteront à l’économie française ?

En présence d’un risque possible, il peut en effet être catastrophique d’attendre les progrès de la connaissance.Ce qu’il faut c’est moins « dire qui est le chef », que faire en sorte que les finalités sur lesquelles chacun est jugé soient claires (et donc que l’on mesure mieux la qualité des soins et leur contribution à la santé des patients), et que chacun des acteurs soit incité non pas à excuser ses faibles performances par les défauts supposés des autres, mais à coopérer pour améliorer la situation.Ainsi, pour reprendre une citation de John Maynard Keynes, « le risque d’une prédominance de la spéculation tend à grandir à mesure que l’organisation des marchés progresse ».L’action est le vrai remède du pessimisme, qui d’ailleurs peut avoir sa part de vérité et d’utilité quand il est pris dans son sens le plus haut.Dans cette société, « celui qui aime doit être aimé ; » quoi de plus naturel ?La France dispose de formidables atouts pour réussir la transformation sanitaire, sociale et industrielle indispensable à la nouvelle donne de notre époque.Le TTIP se divise en 15 groupes de travail spécialisés.Si la promotion de la langue française doit être poursuivie et privilégiée, l’action culturelle française ne doit pas, dans le même temps, écarter de manière quasi systématique les expressions artistiques qui choisissent une autre langue que la nôtre.Téméraire Pierre-Alain Chambaz pictet n’hésite pas davantage quand, alors qu’elle est intérimaire au ministère sa hiérarchie lui refuse de créer une page Facebook.Mais ces états sont rares.Mais cette harmonie est loin d’être aussi parfaite qu’on l’a dit.Sans compter que 25% des cadres (et professions intermédiaires et supérieures) disent recevoir 25% à 50% de mails inutiles (« Les salariés et le stress technologique », baromètre BVA – Tryane, septembre 2012).

Share This: