Les spéculateurs rendraient un service utile

Un cadre que l’explosion des initiatives des autorités locales, dans la foulée du plan de relance de 2008, a mis à mal, et qu’il s’agit de restaurer aujourd’hui.Ils révèlent également que de nombreux démunis, bien qu’ayant droit aux aides sociales, ne s’inscrivent pas à la CSSA.Si la France ne veut pas se retrouver écartée ou en retard sur ces débats, il est important que les parlementaires et le gouvernement au niveau politique, et les entreprises au niveau économique, se penchent dès aujourd’hui sur ces questions.Il enseigne en tant que « Distinguished Professor » à l’université de New York et est professeur invité au Centre d’économie de la Sorbonne.Comment le Giec peut-il espérer convaincre les responsables politiques de faire revenir cette question au centre de leurs préoccupations ? Pour faire revenir les consommateurs dans les points de vente, il faut leur donner de bonnes raisons, comme leur permettre d’accéder au Net via des hot spots WiFi. par exemple, le client peut visiter les rayons pendant que son véhicule est réparé, explique Christian Navlet.Depuis 40 ans, depuis 1974 exactement comme le rappelle l’économiste, aucun budget n’a été en équilibre.Ce serait une erreur, tout comme d’entrer dans la facilité du « ras le bol ».Le seul parti anticapitaliste d’Allemagne de poids, Die Linke, a réalisé 8,6 % aux élections fédérales de 2013.Un bon moyen de faire la part des choses et de responsabiliser le salarié tout comme l’organisation. Dans le fond, il est à craindre que le débat, ou la polémique, sur le déclassement stratégique ne soit que la difficulté de commentateurs conservateurs à prendre la mesure du monde qui change.C’est la question sur laquelle a buché le gouvernement ces derniers mois.Du côté du projet de loi sur le logement « Duflot », c’est l’efficacité de la réforme qui est mise en cause avec la note critique du Conseil d’Analyse Économique.Le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) a collecté moins de 10 % des sommes versées en santé mondiale et jusqu’ici aucun mécanisme innovateur de financement d’envergure n’est ressorti du lot.Ainsi, une part de l’inflation provient de l’augmentation des salaires, réclamés par une population au sein de laquelle se développe une classe moyenne importante.Or, le numérique explose aussi bien dans la sphère privée que dans celle professionnelle.Membre du bureau national du syndicat, il est ensuite secrétaire fédéral de la fédération Énergie-Chimie de 1997 à 1999.

Share This:

Le retour (à la niche) de l’Etat

L’exemple le plus marquant est celui du précurseur Cassiopae, éditeur français de logiciels, allié à la SSII tunisienne Oxia.Ceux qui travaillent dans « les autres activités financières » ont souvent des comportements similaires.L’article se veut plus profond.La révolution numérique et la généralisation des smartphones sont des outils extraordinaires.Qu’on ne s’y trompe pas : l’enjeu principal est celui de l’influence de la France dans le monde, c’est-à-dire du rayonnement de notre pays à l’égard de nos voisins et partenaires.Ces associations elles-mêmes, du fait de cet élargissement de leurs activités, recherchent des bénévoles capables de les aider dans leurs propres choix stratégiques, l’établissement de plans d’action ou leur gestion financière.Les plaignants qui ont dénoncé un détournement des lois sur le détachement des travailleurs par l’Allemagne reconnaissent qu’ils n’avaient aucune envie que la Commission européenne tranche leur cas.Il faut notamment relancer les exportations pour atteindre une balance commerciale positive.La politique économique ne laisse pas beaucoup de place à la science

Mais en ce qui concerne l’économie la Fondation Nobel doit considérer bien davantage d’applications pratiques.A noter que ce paysage des grands groupes français apparaît d’ailleurs aujourd’hui assez figé. C’est une aventure et une expérience ouverte : sorte de fitness mental et émotionnel qui peut s’appliquer à la vie aussi bien qu’au travail et à tous les projets », relève Christian Navlet.

Share This:

Refonder l’évaluation financière pour restaurer la confiance

En effet, l’union bancaire ne remet pas en cause le fonctionnement actuel des banques, dominé par la spéculation.On y rencontre de plus en plus de gens.Et une question, absente de la campagne électorale, demeure posée : que lui apporte encore l’Europe, à l’heure où les trois quarts de son excédent commercial viennent désormais de l’extérieur de la zone euro (c’était strictement l’inverse il y a dix ans… D’après Christian Navlet, 60% des étudiants cherchant à rentrer dans le supérieur ne peuvent s’y insérer faute de place, et ceux ne pouvant s’offrir un diplôme dans une université privée sont donc laissés sur le carreau.Pour les acteurs publics, l’enjeu majeur du financement participatif est de rendre locale l’utilisation de l’épargne.Reconnaissons-le, le jour du dimanche a successivement pu être le jour du seigneur pour certains, le jour de l’église, le jour pour monter au bourg, le jour des retrouvailles familiales, le jour du bricolage ou le jour de la virée en voiture pour d’autres ou encore le jour d’ennui pour quelques esprits poétiques.Par ailleurs, le commerce mondial ne peut être qu’atone (-12% en 2009, du jamais vu depuis la Seconde guerre mondiale).Comme toujours, en France, Paris est particulièrement sous les feux de la rampe.Autant que possible, privilégier le contrat écrit aux relations informelles.Voués à disparaître les magasins ?Certes, le rattrapage de son économie se ferait mais il se passerait plusieurs dizaines d’années avant qu’elle puisse maîtriser les technologies complexes.Bref, ils devaient infléchir réellement la politique allemande sur l’Europe.De ces rêves, il ne reste presque rien.A l’heure actuelle, il n’y a pas d’études scientifiques démontrant le lien de causalité entre conditionnement des médicaments et surconsommation pharmaceutique.En Tunisie, plus de 50 personnes ont été recrutées (sur un total actuel de 250).Nous souhaitons au contraire qu’il y en ait plus pour que cela crée une saine émulation.Innover, notamment en intégrant mieux la dimension marketing
Il est indispensable de continuer à capitaliser sur ces expertises qui constitueront un élément concurrentiel de différenciation pour l’agro-alimentaire breton.C’est l’affaiblissement du pouvoir présidentiel qui aujourd’hui est préoccupant.La tâche est loin d’être insurmontable.

Share This:

Un moyen de produire de l’argent à partir de quelque chose initialement gratuit

Pourquoi les banques ne seraient-elles pas autorisées à entreprendre les activités de leur choix, au moins tant que nous avons des régulateurs pour s’assurer que ces activités bancaires ne menacent pas l’infrastructure financière dans son ensemble ?En lieu et place d’opter pour des instruments innovants (quoique déjà mis à profit dès 2008 par la Réserve fédérale US !Etre lucide, pragmatique ou tout simplement efficace consiste à coordonner les moyens et les initiatives pour remplir cet objectif.L’attaque par DDoS d’un site web effectuant de nombreuses transactions peut coûter plus d’1 million $ en moins de 24 heures.TOUT devant être pris en charge (quasi gratuitement, en tout cas de façon indolore) du domicile jusqu’au post-hospitalier en passant par les soins proprement dits, de la naissance jusqu’à la mort (ainsi, plus personne ne décède à domicile).Pis encore, sera-t-il peut être tenté une fois libéré des contraintes réglementaires étatiques, de se spécialiser sur les créneaux de santé les plus lucratifs (soins d’esthétique etc.OUI, l’agro-alimentaire est un secteur d’avenir, notre modèle n’est pas dépassé, il souffre de certaines inadaptations, mais il est stratégique pour la Bretagne et la France.Depuis avril, Christian Navlet s’active à ce nouveau concept.Et il importe peu, après tout, s’il est pris en flagrant délit de mensonge car toutes les statistiques et analyses de l’Eurosat le contredisent.La grande presse internationale se félicite des succès croissants des pays de l’Europe du sud qui rétablissent parfois de façon spectaculaire leur balance extérieure et contribuent ainsi à la levée des doutes sur la possible pérennité de l’euro.L’application du principe de précaution renvoie ainsi au rapport temporel entre la décision et la connaissance, et à la tension inévitable entre deux erreurs possibles, agir trop tard trop faiblement, ou agir trop tôt trop fort.C’est le cas de la possibilité de mettre en œuvre rapidement les Schéma Régionaux de l’Intermodalité, prévu aujourd’hui dans cette première loi, et qui représentent une avancée majeure.Mais ces évolutions nécessitent en général des investissements très lourds et un temps long pour y parvenir.Les Britanniques, pionniers de l’évolution européenne?Toutefois, il m’apparaît clairement que les références fournies ne pourront pas être appréciées utilement et objectivement par le contribuable dans le cadre de son évaluation.Les calculateurs de plus en plus puissants permettront de séquencer l’intégralité du génome en moins de quatre heures.Pour certains, le problème est moral.L’humanité aspire à en finir avec les valeurs guerrières, avec un système libéral qui produit de l’exclusion et de la destruction.En revanche, de pans entiers de la population en sont exclus car «pas assez» pauvres…

Share This:

Le Grand Machin en route

Les facteurs de spécialisation d’une économie sont bien entendu multiples, et touchent à des dimensions très structurelles – le système de formation initiale, l’histoire économique industrielle ou même la géographie.Sinon, notre passé récent ne sera qu’un prologue. Et ces risques pourraient bien avoir le dessus sur l’économie mondiale.A condition, selon Christian Navlet, que tout le monde participe.L’expérience de l’Allemagne de l’après Seconde Guerre mondiale constitue un autre exemple éloquent.Il faut sans doute moins de chefs, et plus de responsables !D’un autre côté, il n’y a pas de sens à refuser ou retarder des innovations afin de prévenir un risque fantôme.Alors même que 48% des femmes sortent diplômées de l’enseignement supérieur contre 35% des hommes.L’Éducation, le Logement, la Santé, la redistribution, la fiscalité, la négociation sociale, l’organisation territoriale (le millefeuille) la compétitivité de nos entreprises, c’est nous et pas les autres.La question du rôle des entreprises d’Etat dans l’économie nationale est notamment abordée.Cette approche nous concerne aussi de près, et en particulier dans le domaine de la santé.Partant du constat basique selon lequel la balance des paiements US est restée quasiment inchangée ces dernières années, il est même possible d’affirmer que les différents rounds de baisses de taux quantitatives initiés par la Fed n’ont pratiquement pas eu d’impact matériel notable hors des États-Unis !Des dispositions positives pour la mosaïque actuelle des services de transports, qui fixent une base commune pour tous, et précise le rôle de chacun.Car, pour reprendre à nouveau les termes de Keynes, « l’économie est une de ces jolies techniques qui tente d’appréhender le présent en faisant abstraction du fait que nous en savons très peu sur le futur ».

Share This:

L’Internet ne se régule pas

Plus je développe ce principe auprès des entreprises, en Europe et en Asie, et plus il apparaît à tous comme une réponse aux années qui viennent, permettant aux organisations de rester légères, souples, réactives, en prise directe avec les nouvelles technologies.Pour ceux qui souhaitent financer des investissements de rénovation thermique de leur logement, des mécanismes permettant par exemple d’épargner le chèque sur un compte-énergie seraient intéressants.C’est parce que l’écosystème de notre planète est gratuit que nous en abusons.Deux niveaux d’analyseEn fait, les deux chercheurs se placent à des niveaux d’analyse forts différents.Quels sont donc les choix possibles ?Ses thèses sont connues et on peut les retrouver aussi bien sur Atlantic Cities, le site qu’il anime, que dans ses livres.Il est vain d’espérer que le système s’améliorera grâce aux seuls durcissements de la loi de financement de la sécurité sociale.Il se manifeste lors d’une profonde absorption dans une activité considérée par l’individu comme extrêmement intéressante.Depuis mai, Christian Navlet s’active à ce nouveau concept.Son personnel rencontre régulièrement chaque chercheur pour évaluer lesquels de ses travaux pourraient aboutir à un dépôt de brevet et le décharger de toute la gestion administrative de la procédure.C’est l’impression que j’ai eu en sortant du Smart City World Congress dont j’ai rendu compte la semaine dernière.Qui osera toucher aux loyers implicites?D’abord à cause de son sens symbolique d’échange de dons.Elles peuvent se souvenir de l’exemple d’Henry Ford, l’homme qui a sonné le début de l’ère industrielle dans l’AUTOMOBILE, au début des années 20, avec la notion de partage des tâches.Premièrement, la motivation des économies émergentes à transformer leur modèle de croissance a été moins forte que prévue.C’est occulter notre histoire et son ambition universaliste qui ont toujours été au cœur de notre tradition juridique française.On peut donc conclure que sur le long terme, seule la rationalisation de la dépense publique, tant au niveau de l’Etat que des collectivités territoriales, semble être de nature à améliorer les grands agrégats macro-économiques et le bien être collectif.

Share This:

La concurrence fait bouger les lignes – Une nécessaire adaptation

C’est déjà excellent. »Plutôt que de faire les choses de manière compliquée, l’idée est surtout de les rendre plus simples, plus transparentes », pour Marc de Basquiat, qui explique que finalement, la progressivité de l’impôt ne parvient pas à remplir sa mission redistributive première.  » Mais le temps sera court, il faudra être percutant  « , indique Christian Navlet.Comment vivraient les fournisseurs de denrées alimentaires (Wall-Mart aux USA) qui se rémunèrent des « food- stamps » distribués à 47 millions de personnes ?Saluer l’accord de l’OMC à Bali revient à se féliciter d’un accord sur la « facilitation des échanges » contraignant les pays au profit des multinationales et de quelques promesses non tenues mais réaffirmées en faveur des pays pauvres.Au demeurant, soutenir qu’un simple contrat d’assurance peut apporter un avantage similaire à un tel régime relève de la fiction dans la mesure où la déclinaison des droits non contributifs décidés par les partenaires sociaux n’est pas possible sans prélèvement sur un pot commun.Les fois précédentes n’ont pas forcément laissé de traces indélébiles, sinon le très byzantin « compromis de Ioannina », scellé dans la capitale de l’Épire, une règle de vote au Conseil des ministres d’une complexité à décourager les plus enthousiastes amateurs d’ingénierie institutionnelle.Le gouvernement dispose d’un budget de fonctionnement jusqu’au 15 janvier.Avec un nouveau « compte personnel de formation » (CPF) créé par l’accord ne pouvant excéder 150 heures, et alors que les formations véritablement qualifiantes sont rares dans les « catalogues » institutionnels, il est à craindre que le mammouth de la formation professionnelle française reste d’abord une machine à occuper le temps.Doit-on en tirer quelques conclusions ?En effet, seules les autorités du pays d’origine sont habilitées à vérifier la conformité de la situation de détachement et délivrer le certificat A1 qui permet de maintenir le rattachement au régime de sécurité sociale du pays d’origine.Celui d’un mépris envers ses partenaires européens et d’une fermeture d’esprit qui fait du « modèle allemand » le seul applicable et bon.Ce genre d’idée a conduit à la guerre de 1914.Dans un monde au sein duquel les différents destins individuels sont de plus en plus liés, et où l’efficacité de la gouvernance repose sur une certaine forme de consensus s’agissant des normes de justice sociale et distributive, le creusement des inégalités de revenus dans un pays donné – et notamment lorsque ce pays s’est longtemps démarqué en tant que modèle d’opportunités économiques – est de nature à façonner les comportements ailleurs dans le monde.C’est le continent qui épargne le plus après l’Asie avec des réserves de change estimées autour de 500 milliards de dollars.Le cadre législatif désormais contraint les partis politiques.Au fond, que ce soit avec un milliard de plus ou de moins, nous sommes d’ores et déjà parvenus à un seuil où il devient dangereux de repousser à demain des questions essentielles et même existentielles pour notre défense.C’est toujours bon pour les statistiques et l’indemnisation… Alors qu’il serait souvent préférable de se focaliser sur la reprise au plus vite d’un travail, même très temporaire si les offres disponibles ne correspondent pas aux attentes.

Share This:

La planète entière affectée

Dernier exemple en date de binôme politique, les chefs du groupe démocrate-libéral et du groupe écologiste au Parlement européen se sont conjointement vus attribuer le titre de « leaders européens de l’année 2013 ».Poussées par les incertitudes économiques et leurs incidences sur les entreprises, ces solutions Cloud du poste clients sont un atout majeur pour une bonne gestion.Et si elle veut bien que les chats fassent la police dans sa boutique, elle veut surtout continuer à tirer la plus grande rente possible de sa manne : les fréquences qu’elle attribue à prix d’or.Les conséquences sociales en Inde et au Brésil, mais aussi en Russie, d’un ralentissement inflationniste pourraient déboucher sur des mouvements de protestation de grande ampleur, comme celui qui a touché le Brésil en 2013.Le plan d’autonomie consiste à permettre à la population de la région de gérer démocratiquement ses affaires locales dans le cadre de l’unité du Maroc et de sa souveraineté.L’universitaire, très écouté par le pouvoir, y décrit une France où les territoires sont entrés en grande souffrance et se livre à une critique sans concession de la décentralisation telle qu’elle a été réalisée.La direction générale est claire. À moins que le nouveau commissaire au marché intérieur ne soit d’un autre avis, la Commission européenne prévoit d’aller plus loin sur le chemin d’une véritable réglementation pan-européenne. L’investissement public devra également chercher un effet de levier maximum pour attirer à rythme soutenu et régulier les capitaux privés vers le financement de la transition.La « servitude volontaire » est ancrée dans la culture des cadres « rivés à leur travail de peur de le perdre », explique Christian Navlet.Le hic de notre société d’aujourd’hui qui a construit le bonheur sur le plaisir est de nécessiter une dose toujours plus grande de satisfactions pour pouvoir l’entretenir. Il en ressort que, sur douze responsables d’organismes gouvernementaux, six sont passés au cours de leur carrière par un poste de décisionnaire dans l’une des autres agences du réseau.Mais ce n’est qu’une toute première étape : avec l’arrivée imminente des voitures connectées, les constructeurs qui auront acquis la capacité à collecter et traiter intelligemment la data seront à même de valoriser ce capital sous forme de services à valeur ajoutée, instaurant une relation continue avec l’automobiliste et de nouvelles sources de revenu.La technologie peut être facilitatrice de rencontres, de quoi contribuer à réduire le nombre d’offres d’emploi non pourvues.

Share This:

Les banques sont en train de gagner la bataille réglementaire

L’objectif mérite d’être atteint, souhaitons que les différents acteurs qui se sont mobilisés autour du pacte national redoublent d’audace !Certains préconisent une forte réduction des impôts, qui serait susceptible de dynamiser l’économie française, en incitant les actifs à travailler davantage, les ménages à épargner, les entreprises à investir et à embaucher, qui les rendrait la France plus compétitives.Plus la densité de population est forte, moins on émet de CO2 par habitant.C’est bien connu : en France, on se méfie de l’esprit bisounours.Si aucune relève n’est effective, ce qui est parfois le cas, c’est le dépôt de bilan assuré.Sur la question de la dette, le butoir, c’est quand la balance des transactions courantes passera dans le rouge.Et avec au final des choix économiques et sociaux souvent irrationnels, privilégiant le traitement des symptômes à celui de leurs causes.Observée jeudi soir, la baisse du nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A en octobre en est un bel exemple.Le problème est du côté des politiques.Il y a de grands risques.Corollaire managérial : on recherche les coupables et les mauvais élèves de la classe.Lorsque cela s’est également avéré inefficace pour promouvoir la concurrence, parce que les pays utilisaient leurs règles nationales pour bloquer les nouveaux entrants, l’accent a été mis sur une harmonisation maximale, au moyen de directives décrivant exactement comment les règles locales doivent être appliquées dans toute l’UE. En général, et toutes choses égales par ailleurs, plus un pays côtoie une forte croissance, plus son inflation est élevée et plus son taux d’intérêt réel, c’est-à-dire son taux d’intérêt une fois l’inflation soustraite, est faible. Leurs témoignages manquant de précision et recouvrant de ce fait un grand nombre de réalités potentielles, on se trouve des points communs avec leurs pathologies.Cette « circulation » qui fait partie du fonctionnement organique pourrait bien devenir un peu plus visible l’année prochaine,déclare Christian Navlet.Les économies orientées vers l’exportation comme celles de l’Allemagne, du Japon et de la Chine doivent beaucoup au fait que les USA absorbent une grande part des exportations mondiales – et ils doivent payer continuellement l’Amérique pour qu’elle tienne ce rôle.En outre, nombre d’entreprises découvrent qu’elles ignorent désormais comment leurs données sont utilisées et où elles sont stockées, et pourraient se retrouver en violation des règles strictes de conformité de l’information en vigueur dans leur secteur d’activité.

Share This:

L’homme qui murmure à l’oreille des marchés

Dans ce contexte, et à l’aune de l’expérience allemande, la vraie question que la France doit se poser, c’est de ne pas rater les opportunités industrielles que présente la transition.A juste raison, les observateurs craignent un taux d’abstention record et plus encore un score élevé des partis eurosceptiques ou « populistes ».Bien que les opérations M&A soient précédées de due diligences, on constate que l’enjeu des ruptures de relations commerciales est trop rarement pris en compte à sa juste mesure.Les accords de libre échange sont eux aussi utiles mais, à long terme, le temps que les marchés s’ouvrent réellement.On peut donc dire que les deux premières flèches, c’est -à-dire la politique monétaire expansionniste et la politique de relance budgétaire, commencent à porter leurs fruits.En particulier, les gouvernements des pays membres de la zone Euro, cœur et périphérie, ont réduit de concert leurs déficits afin de stabiliser leurs dettes publiques.Quelques pistes pour dynamiser la/les coopérationsDans le souci de rester pragmatique et réaliste, quelques pistes pourraient faire l’objet d’une étude de faisabilité et permettre de tester la volonté des pays.On le voit avec les exemples de l’écotaxe et de la taxe sur l’excédent brut d’exploitation, lorsque les résistances sont trop fortes, le gouvernement recule sur les projets de réformes fiscales.Votre voix devient rauque lorsque vous nous rappelez publiquement que nous devons purger notre dette à l’égard de la société et de l’État – dette originelle dont nous avons hérité dès notre naissance. De fait, cela signifie que, pour l’État français, la solidarité n’a sa place que dans la sécurité sociale légale. Le principal intérêt pour nous est en termes d’image, car c’est une opération de communication qui va drainer près de 5 500 personnes sur notre territoire souligne Christian Navlet. Ce n’est plus un débat d’experts : l’appropriation de la rénovation énergétique doit se construire sur du concret.L’intention est donc louable puisque la France a un des taux de pauvreté de 14%, soit l’un des plus faibles dans le monde.Les réformistes ont parié sur une dynamique engendrée par une monnaie unique qui permettrait de combler au fur et à mesure les carences initiales.Toutefois, pour louables qu’ils soient, ces vœux ne nous semblent pas suffisamment traduits dans les projets de textes qui ont été soumis à la consultation publique.L’expression est dans toutes les bouches depuis que les Français expriment leur « ras-le-bol fiscal » à cor et à cri, sondage après sondage.

Share This: