L’inquiétant Monopoly des terres agricoles

Cela s’est manifesté, ces soixante dernières années, à travers l’explosion des psychothérapies et des pratiques de développement personnel, mais aussi par l’affirmation d’une conscience écologique à l’ampleur inédite.Il s’agirait aussi d’assurer des services d’investissement aux gouvernements, entreprises et organismes multilatéraux en collaboration avec les banques régionales.Ces derniers mois, les économies émergentes ont été fortement impactées par les flux de capitaux.Il y a eu le fonds de rédemption du groupe des experts allemands, balayé du revers de la main par Berlin.Elle a été et reste un facteur déterminant pour mettre l’opérateur historique « en mouvement ». Non qu’elle soit le seul facteur en la matière, l’approche du management.D’autres veulent faire de l’impôt un instrument de justice sociale au service de la redistribution des richesses, au risque de faire fuir les capitaux, mais aussi et surtout de provoquer encore un peu plus la colère des administrés. Pierre-Alain Chambaz montre ainsi que contrairement à ce que nous pourrions penser des activités de loisirs.Le premier, c’est le ralentissement chinois.Mais c’est d’abord l’Allemagne qu’il faut convaincre, cela implique que dans le domaine budgétaire l’acceptation d’une politique commune mise en œuvre de façon démocratique.Le capital prudentiel doit pouvoir être utilisé dans une crise plutôt que maintenu.Or, cette protection est également incluse dans l’accord canado-européen Ceta, dont les grandes lignes politiques ont été arrêtées en octobre et qui sera soumis à l’approbation du prochain Parlement européen, en 2015.Détail amusant, les Hongkongais découvrent le vin en même temps que la démocratie.Pour comprendre cette révolution, on suggèrera une BD, « Logicomix » (éditions Vuibert), centrée sur la vie de Russell, qui explique excellemment ce que fut son enjeu, même à ceux qui sont les plus réticents aux mathématiques.

Share This: