L’échec de Durban

Le contribuable, même s’il utilise Patrim en toute bonne foi, pourra être confronté à une procédure de redressement particulièrement douloureuse.Mais le plus innovant est de voir un organe de presse se lancer avec le financement de ses futurs lecteurs.« Les guerres du siècle dernier, les crises économiques ont secoué les esprits, explique femme ukraine .C’était avant la chute du Mur, et depuis l’Iran survivait en dehors de la mondialisation dont les pays du Golfe ont, de leur côté, largement profité.Le sommet de Bruxelles sur la défense européenne se déroule aujourd’hui.Encore une fois, il n’y a personne à accuser dans les groupes concernés : ils ont leur trajectoire à suivre, et des concurrents étrangers souvent féroces à affronter.Une intense bataille va désormais se dérouler dans ces lieux sur le maintien de la dynamique au delà des 6 mois pour tenter de barrer la route à une levée progressive des sanctions économiques voire même pour les renforcer !Il est temps qu’ils se mêlent de gouvernance globale « avec les citoyens qu’ils représentent ».Alors qu’autrefois, nous rappelle l’historien, l’ouvrier heureux était suspecté de paresse.Exactement ce qui est à l’œuvre pour certains régimes spéciaux de RETRAITE qui seraient en faillite sans des concours externes.Mais un pays qui appelle une réduction des déficits une politique d’austérité ne peut pas vivre éternellement en dehors des réalités.A contrario, ils tardent à mettre en œuvre une régulation efficace de certains risques quand ceux-ci affectent des groupes industriels bien organisés, comme ceux posés par les pesticides ou la pollution locale de l’air.Dès lors, la consommation, l’investissement et la croissance reprendraient, et le chômage reviendrait à son niveau naturel…Seules les banques centrales disposent encore des munitions nécessaires pour combattre les récessions.

Share This: