La vérité est dans la baisse

Ils ont choisi d’ignorer que la recherche appliquée n’est rien de plus que l’application de la recherche fondamentale, et ne se limite pas à la recherche VISANT un impact à court terme pour le marché, comme certains décideurs politiques semblent le croire.Voilà un pays qui présente des caractéristiques intéressantes vues de France et propices à la création d’un lien fort et durable.Mais le système tient le coup parce qu’il est basé sur un bon compromis suivant lequel les USA utilisent la devise des autres pays pour se comporter en locomotive de la demande mondiale.Les besoins des êtres humains et de l’environnement sont immenses et les possibilités de travail utile voire nécessaire ne manquent pas. Pour les pays en développement, des services de mauvaise qualité (accès au financement, infrastructure, sécurité juridique) sont souvent la pierre d’achoppement qui limite la compétitivité, surtout pour les pays les moins avancés.Vous évoquez la question des inégalités. Des animations et la tenue de l’exposition «  un siècle de savoir-faire  » au Musée d’art et d’industrie doivent permettre d’irriguer le centre-ville.En fait, les performances de croissance impressionnantes des économies à succès ont été rendues possibles par le choix des autres pays de ne pas les imiter.Les Allemands y parviennent, d’autres pays européens également, il n’y a aucune raison que nous baissions les bras sur ce volet.Uniquement dans les pays en développement, les fonds de retraite, les COMPAGNIES D’ASSURANCE et les fonds communs de placement détiennent plus de 6 billions $ en actifs et la croissance annuelle de la valeur de ces actifs est de 15 %.Quadrature du cercle, le gouvernement cherche également à préserver une fiscalité attractive, un endettement public modéré (31% du PIB) et un environnement légal propice aux affaires.

Share This: