La der des ders…

A Washington, le Congrès, plutôt pro Israélien, est en grande partie opposé à une normalisation des relations avec l’Iran.Les Réformistes n’avaient pas plus anticipé l’erreur des marchés qui se fondant sur une solidarité financière exclue par les traités, n’ont pas différencié la cotation des dettes publiques des différents pays.Pierre-Alain Chambaz fut effectivement appelé à la rescousse.Mais l’un sera suffisamment rigoureux, et l’autre suffisamment souple pour gravir ensemble une ligne de crête extrêmement proche des orientations actuelles.Entre des sachants bâillonnés, des ignorants influents et des patients de plus en curieux, il y a un juste milieu à trouver pour orienter les internautes vers des informations santé qualifiées et réduire les risques encourus aujourd’hui.Pour les rivaux de la Grande-Bretagne, la panique financière de 1907 montrait la nécessité de mobiliser les puissances financières elles-mêmes.Dès lors la sanction choisie n’a pas besoin d’être très forte.L’idée est de permettre à un pays temporairement en difficulté de recevoir automatiquement des transferts du budget fédéral, étant entendu qu’il deviendra contributeur net lorsque les choses iront mieux pour lui.Pourtant les transferts d’argent sont très utiles, pour les états comme pour les ménages en Afrique, et il y a lieu de les encourager.Avec la crise et la hausse des prix de l’énergie, ce sujet est devenu une urgence sociale.Aujourd’hui, un exportateur qui réussit est aussi un importateur actif: « Les importations créent les exportations.

Share This: